Le casse-tête énergétique de 2022 : non, ne sacrifiez pas votre bureau électrique !

AUM WORLD®_Le casse-tête énergétique de 2022   non, ne sacrifiez pas votre bureau électrique !
On l’entend tellement depuis cet été que le message a bien fini par passer. Cet hiver, soit vous aurez froid, soit votre facture va exploser… bon, en fait, peut-être les deux ! Anxiogène, vous dites ? Ce n’est pas complètement faux, mais dans un tel contexte, la meilleure solution reste d’agir avec philosophie et pragmatisme.

Avec philosophie, parce qu’à moins de posséder vos propres ressources énergétiques, vous n’aurez que peu de prise sur cette difficile équation ; avec pragmatisme, parce que cette situation inédite va vous obliger à repenser concrètement votre consommation électrique, et sans doute votre mode de vie.

Allez-vous pour autant devoir tout débrancher ? Non ! Allez-vous pour autant passer l’hiver à vous lamenter ? Là aussi, la réponse est non !

AUM WORLD, spécialiste des bureaux électriques, vous donne quelques pistes pour mieux vivre en situation de crise énergétique, et vous explique comment votre bureau Assis Debout pourrait contribuer à votre mieux-être cet hiver…


1. L’impact réel des augmentations du prix de l’énergie pour les particuliers

Qui aurait pu prévoir il y a un an, que nous aborderions l’hiver 2022, en pensant avant tout à acheter doudounes, plaids ou encore bouillottes ? La guerre en Ukraine a en effet surpris tout le monde et l’étendue de ses implications, notamment en matière énergétique, ne cesse de peser sur le quotidien de millions de personnes.

Dès début 2022, le contexte énergétique tendu -lié à la reprise industrielle post-covid- avait conduit le gouvernement français à la mise en place d’un bouclier tarifaire pour bloquer la hausse des prix de février 2022 à 4% (au lieu des 44% attendus).

Bien que ce bouclier tarifaire soit maintenu pour l’année à venir, l’augmentation pourra toutefois atteindre 15%. Concrètement, selon que l’on se chauffe au gaz ou à l’électricité, l’augmentation devrait correspondre à 20 ou 25 euros / mois pour un foyer, alors que sans le bouclier, elle serait de 180 à 200€/ mois.


Qui est concerné par le bouclier tarifaire ?

Tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes seront protégés par ce bouclier tarifaire. En revanche, les entreprises de moyenne et grande taille, ainsi que les grandes communes vont être touchées de plein fouet par des augmentations du prix de l’énergie qui pourront prendre des proportions dantesques… Le mWt de gaz se négociait ainsi à 315€ en août 2022, alors qu’un an auparavant, il était au prix de 27€.

Mais la question n’est pas uniquement celle des prix, il s’agit aussi d’éviter la pénurie ! En effet, le robinet du gaz russe étant totalement coupé, il s’agit de s’approvisionner autrement en source d’énergie. Jusqu’à présent, la France comptait toujours sur son parc nucléaire, or 32 des 56 réacteurs présents sur le territoire sont actuellement à l’arrêt, pour cause de corrosion ou révision…

Dans un tel contexte, le gouvernement français s’est fait l’apôtre auprès des concitoyens d’une consommation raisonnée d’électricité pour éviter le black out. La première ministre l’a martelée dans ses interventions télévisées : il faudra chauffer à 19° cet hiver…


2. Mieux maîtriser sa consommation électrique : le pilier de base

Vous voulez éviter l’envolée de votre facture et en même temps contribuer à l’effort de rationnement énergétique préconisé par le gouvernement ? Encore faut-il bien connaître votre niveau de consommation. A l’heure actuelle, avez-vous une idée claire de la répartition de vos coûts énergétiques ? Quels sont les équipements les plus gourmands et ceux qui consomment trois fois rien ?

Pour se faire une bonne idée, il existe une excellente synthèse fournie par l’ADEME (Agence de la Transition Ecologique) datée de juillet 2022, dans laquelle le coût de chaque équipement est estimé.

Au sein d’une maison ou d’un appartement, le poste le plus important de consommation d’électricité reste le chauffage… et de très loin ! A titre d’indication, selon l’ADEME, le chauffage d’une maison coûte en moyenne 730 euros / an.

En comparaison, sachez que :

Un réfrigérateur combiné (avec compartiment congélateur) coûte en moyenne 60 €/ an.
Un lave-linge, 17 €/ an (sur la base de 117 cycles)
Un ordinateur portable branché 3h/ jour, coûte 4 €/an
Un four électrique, 23€/ an (pour 187 utilisations)
Une télévision, 32€/ an (pour une utilisation d’environ 7h/j)
Retenez que le seul autre coût vraiment significatif, en plus du chauffage, est le ballon d’eau chaude. Pour un ballon de 200 L., l’ADEME estime que le coût annuel est proche de 300€.

Vous allez vous dire, mais alors la seule marge de manœuvre importante porte sur le chauffage et l’eau chaude ! C’est en partie vrai. Si ce n’est qu’il faut savoir que chaque foyer français compte une centaine d’équipements électriques. Pour la plupart, ils font tellement partie de notre quotidien, que nous ne prêtons pas attention au fait qu’ils sont des sources des consommation d’énergie. Luminaires, petit et gros électroménager (du grille-pain au sèche-linge, en passant par la machine à café), appareils hi-tech (box internet, console de jeux, tablettes, téléphones de la toute la famille…). C’est aussi la multiplication des faibles coûts qui impacte votre facture.


FOCUS : Et mon bureau Assis Debout, combien consomme-t-il ?

Le bureau électrique est un très faible consommateur d’énergie. Pour commencer, il faut rappeler qu’il ne consomme que lorsqu’il est mouvement ! En usage intensif, autrement dit si vous changez de hauteur 10 à 12 fois par jour, vous ne dépasserez jamais une heure de consommation électrique quotidienne à une puissance de 220 Wh.

En rapportant cela à un usage sur les 3/4 de l’année (week-ends et vacances sont exceptées), la consommation annuelle de votre bureau électrique réglable atteint à peine 56 kWh, soit 1/3 de moins qu’un radio-réveil !

3. Connaître finement sa consommation électrique : les avantages des compteurs connectés

Vous avez peut-être chez vous un compteur connecté, tel que Linky. Pour certains, ces dispositifs sont de véritables intrusions dans la vie privée, mais ils présentent néanmoins un gros atout : celui de pouvoir suivre de manière très précise votre consommation journalière ! En effet, ces compteurs sont généralement rattachés à une appli qui détaillent de manière très claire les kWh engagés. Vous avez ainsi un très efficace suivi en temps réel.

Vous voulez voir directement le coût que représente un cycle de lave-vaisselle ou le fait toutes vos lumières allumées en même temps ? Comparez sur 2 jours, en prenant soin de noter l’heure à laquelle vous faites votre « test ». Bien sûr, pour avoir une idée précise il faudra que le calcul soit fait « toutes choses étant égales par ailleurs » !

4. Comment limiter efficacement sa consommation électrique ?

Comme on l’a vu l’essentiel de l’effort porte sur le chauffage.

Moins vous chauffez, moins naturellement la facture sera salée. Mais vous pouvez aussi choisir des méthodes alternatives de chauffage, par exemple en recourant à un poêle à granulés ou à bois pour chauffer votre pièce principale.
Mais d’autres solutions existent pour faire des économies d’électricité à la marge :

Evitez de laisser vos appareils en veille. Ceci est particulièrement valable pour l’équipement informatique et audiovisuel.
Soyez vigilants sur les luminaires et rappelez-vous le conseil de votre grand-mère « Eteins la lumière quand tu sors de la pièce ! »
Pour le lave-vaisselle et le lave-linge, veillez à ne les lancer que lorsqu’ils sont pleins. Utilisez le programme « Eco » s’ils en proposent un, ou lancez-les en heures creuses, si vous avez choisi cette option auprès de votre fournisseur d’électricité.
Pour votre téléviseur, inutile d’opter pour un immense écran plasma. Sachez qu’un téléviseur de 160 cm consomme 3 à 4 fois qu’une télévision de 80 cm.
Dernier détail d’importance, si vous devez renouveler un appareil électroménager, vérifiez bien qu’il est en classe A.


5. Le bureau électrique Assis Debout : un allié face aux économies de chauffage !

Evidemment, le titre peut vous intriguer… Comment donc un bureau électrique peut-il aider à réduire sa facture d’électricité, et encore plus sa facture de chauffage ?

Bien sûr, on vous le concédera : le bureau électrique représente un coût, puisque pour passer de la station assise à la station debout, vous utilisez une commande de contrôle reliée au secteur. Mais comme vous l’avez découvert dans l’encadré ci-dessus, il s’agit pour commencer d’un niveau de consommation électrique extrêmement faible. Sur la base du tarif électrique utilisé par l’ADEME dans l’étude référencée dans cet article (0,1740€ le kWh), votre bureau réglable représente un coût inférieur à 10€ / an !

Ce pourquoi votre bureau électrique pourrait vous aider à réduire votre facture de chauffage, c’’est parce qu’il présente un atout essentiel : il vous oblige à bouger ! Cet « ennemi de la sédentarité » et véritable allié bien-être vous incite en effet à ne pas rester en posture assise prolongée. Or vous l’aurez remarqué : si l’on a froid lorsque l’on travaille de nombreuses heures assis à un bureau, c’est précisément parce que l’on ne bouge pas.

Votre bureau électrique va donc non seulement vous permettre de soulager vos éventuels maux de dos, mais il contribuera aussi à vous réchauffer cet hiver en vous obligeant à bouger. Plutôt que de consommer de l’énergie, vous consumerez des calories… Malin 😉


AUM WORLD®, Le Bureau En Mouvement.


VOUS AIMEREZ AUSSI... Voir toutes

Le mouvement : un art de vivre… et de travailler !

Le mouvement : un art de vivre… et de travailler !

Chez AUM WORLD, nous vous en parlons souvent : la qualité de vie au travail (QVT) passe évidemment par une bonne santé, qui implique notamment de rompre avec...
Lire l'article
Perdre du poids au bureau… c’est possible !

Perdre du poids au bureau… c’est possible !

La sédentarité est considérée comme la cause majeure de la prise de poids ; un corps qui ne se bouge pas est un corps qui fait du gras ! Pour atteindre...
Lire l'article
Entretien avec Grégory Jolly, designer produit, créateur du plateau Signature d’AUM WORLD

Entretien avec Grégory Jolly, designer produit, créateur du plateau Signature d’AUM WORLD

Alors qu’AUM WORLD s’apprête à sortir son tout premier plateau de bureau entièrement conçu et désigné en France, nous souhaitions mettre en lumière le designer à qui nous...
Lire l'article