1ère Marque Française │Livraison Offerte dès 100€ │Paiement en 3 Fois Sans Frais │30 Jours d'Essai avec Retours Gratuits !

Chronologie de l’Ergonomie : Une science au service des Entreprises.

Chronologie de l’Ergonomie : Une science au service des Entreprises.

Depuis l’avènement de la QVT, autrement dit la Qualité de Vie au Travail, l’Ergonomie semble devenir quelque peu banale voire obsolète. Elle est d’ailleurs trop souvent considérée par certaines entreprises comme une obligation d’informations mais en aucun cas une obligation de moyens. En raison des nombreux enjeux stratégiques, commerciaux ou encore de ressources, nombreuses sont les entreprises qui ne font pas de l’ergonomie une priorité majeure et encore moins un axe stratégique de leurs évolutions.

Et pourtant, l’Ergonomie a depuis longtemps contribué de façon majeure à l’évolution des entreprises au travers de ses apports précieux pour le monde du travail.

Souvent l’Ergonomie est connue du grand public pour ses praticiens, les Ergonomes, qui prodiguent notamment des conseils de bonnes postures au bureau. Mais on connait moins le caractère non moins émérite qu’est celui de la recherche scientifique.

Parfois, nous avons l’impression que les entreprises communiquent sur le sujet comme pour « se donner bonne conscience » du soin qu’elles apportèrent à leurs salariés, car en regardant de plus près, l’Ergonomie se résume parfois à de simples affiches et fascicules laissés à la portée de celles et ceux qui s’y intéressent.

D’autant qu’à ce jour, l’intérêt pour l’Ergonomie se porte plus volontiers sur l’ergonomie d’un site web, de l’UX (acronyme de l’anglais « User eXperience » qui désigne l’ergonomie de logiciel ou d’utilisabilité), de l’ergonomie des transports, des cockpits des transports terrestres (Ex. Habitacle d’une voiture), des activités coopératives, des gestionnaires de contenu ou encore des bases de données.

Il n’y a qu’à observer l’évolution de l'intérêt pour cette recherche sur le web depuis 2004 (Google Trends) pour constater qu’elle suscite de moins en moins d’intérêt au profit d’une QVT encore quelque peu timide.

Alors que l’Ergonomie est une science fondamentale pour les entreprises et les sociétés, cette observation laisse à penser que l’Ergonomie reste méconnue du grand public car elle ne dépasse pas les cercles de réflexion universitaires et les groupes de personnes initiées. Mais qu’est-ce que l’Ergonomie ?


L’Ergonomie ou comment accroître l’efficacité de travail

A ce jour, l’Ergonomie est définie comme étant « l’étude quantitative et qualitative du travail dans l'entreprise, visant à améliorer les conditions de travail et à accroître la productivité ».

A l’origine, son nom est un dérivé de l’ancien grec ; d’une part « érgon » qui désigne « les affaires, l’emploi, ce à quoi chacun est employé » et d’autre part « nomos » qui indique toutes les « choses établies ou acceptées par l'usage telles une coutume, une loi ou un commandement ». En d’autres termes, on peut vulgariser l’association de ces deux mots par les « normes du travail ».

Ainsi, l’Ergonomie est de façon synthétique une science qui regroupe des connaissances sur le sujet de l’interaction de l’homme avec le travail.

Son objectif fondamental est d’adapter le travail à l’homme. C’est en effet l’analyse de la relation de l’homme avec ses moyens de travail (outils, équipements, environnement.) qui permet de définir un ensemble de connaissances nécessaire pour l’optimisation du confort de travail, pour assurer la sécurité des travailleurs et aussi accroitre l’efficacité de travail.

Il s’agit donc sur la base de recherches scientifiques, d’appliquer à l’homme un apprentissage pour augmenter sa productivité et son efficacité.

Ce champ d’application est devenu au fil du temps de plus en plus large car il prend en compte plusieurs considérations, à la fois des considérations physiques, cognitives, sociales, organisationnelles et encore environnementales. On peut désormais identifier 3 principaux axes d’ergonomie :

  • Ergonomie physique : Etude de la corrélation entre la capacité physique de l’homme et les caractéristiques anatomiques, anthropométriques, physiologiques, biomécaniques. On y retrouve les trop célèbres Troubles musculo-squelettiques, les sujets de postures de travail, la Sécurité et la Santé physique.
  • Ergonomie cognitive : Etude des processus mentaux (Exemples : perception, mémoire, logique, raisonnement…) qui influent sur l’interaction entre les hommes et les autres éléments des systèmes. On y retrouve les sujets de Charge mentale, du processus de prise de décision, le stress, etc.
  • Ergonomie organisationnelle : Etudes des systèmes sociotechniques, tels que les processus organisationnels, l’analyse des structures, les règlements. On y retrouve les sujets liés à la gestion des ressources humaines, à la communication, les enjeux du travail en équipe, etc.

Mais avant d’en arriver à un champ d’application aussi élaboré, l’Ergonomie a évolué au fil des siècles, car il convient de savoir que l’Ergonomie n’est pas une nouvelle science. L’origine de l’Ergonomie et son objet sont nés de l’Histoire du Travail et des conflits sociaux associés.



L’Ergonomie se compte en siècles.


Les prémices de l’Ergonomie sont identifiées à l’époque de l’Antiquité et de la Renaissance, périodes de l’Histoire qui connaissent un renouveau dans les échanges commerciaux et impliquant de ce fait l’observation des effets du travail sur la santé des individus, nécessité absolue pour favoriser les richesses des peuples.

A partir du 19ème siècle, le travail physique devient une préoccupation majeure en termes de contraintes et d’astreintes. Rappelons qu’au 19ème siècle, le travail a une valeur principalement mécanique en raison de la généralisation de la révolution industrielle et du développement des chemins de fer.

A partir du 20ème siècle, suite aux conséquences douloureuses des deux guerres mondiales (1914-1918 et 1939-1945), la psychologie du travail entre en scène dans les préoccupations des industriels, politiques et autres sociétés. Pendant la 1ème guerre mondiale, l’attention était particulièrement portée sur les problèmes de production industrielle et minière pour répondre à l’effort de guerre des pays alors en conflit.

Ainsi, c’est à partir de 1945 que l’Ergonomie, qui avait jusqu’alors pour objectif l’homme au travail, change radicalement d’orientation et de sens. Elle tend désormais ses recherches vers l’objectif d’adapter le travail à l’homme. C’est un changement d’orientation fondamental car l’Ergonomie a désormais pour enjeu majeur d’assurer l’équilibre alors fragile entre la protection de la santé des individus et le besoin d’accroitre la productivité des entreprises.

Depuis, c’est au travers des besoins militaires, de la conquête de l’espace, que les hommes ont développé des machines complexes, des besoins accrus d’information de masse et favorisé l’avènement de la robotisation. Ainsi l’Ergonomie s’est révélée comme une analyse indispensable en réponse aux limites du corps humain face à ces machines et ces besoins, afin d’accroitre la capacité des hommes et des outils dans ce que l’on appelle l’interface Homme/Machine.


L’Ergonomie, une science avérée de terrain.

On doit le terme « Ergonomie » et son concept à un ingénieur et naturaliste polonais nommé Wojciech Jastrzebowski (1799-1882), qui est dorénavant considéré comme étant le fondateur de l’Ergonomie.

On voit apparaitre en Belgique, aux Etats-Unis, en Allemagne et en Angleterre, la naissance des premières études. Le monde du travail appelant à l’internationalisation, de nombreux grands noms français ont également contribué de façon prépondérante au rayonnement de cette discipline tels que Jacques Leplat, Jean-Marie Faverge ou encore Alain Wisner. Leurs travaux sont à l’instar de la Société de l’Ergonomie de la Langue Française créée en 1963.

Ces scientifiques se plongent dans les contraintes du terrain pour construire un cadre théorique et ainsi définir ce que l’on appelle « l’intelligence de la tâche ». Pour mener à bien l’analyse du travail, nombreux de ces scientifiques sortent de leurs laboratoires pour mener des études sur le terrain, au-delà des frontières de leurs pays d’origine, pour promouvoir cette nouvelle discipline comme une composante des processus physiologiques et physiologiques des activités mises en œuvre dans le travail et intégrer les phénomènes sociaux.

Ainsi, il est indéniable que le caractère spécifique de l’Ergonomie par rapport aux autres sciences est qu’il est centré sur l’analyse du travail en situation.

En complément, le contexte industriel et miniers des années 50 a amené les acteurs sociaux a contribué fortement et à juste titre, à l’avènement de l’Ergonomie car ils étaient désireux de prévenir les risques au travail pour assurer l’hygiène et la sécurité au travail.


L’Ergonomie : un garde-fou pour les Hommes.

Comme évoqué précédemment, les questions du travail nécessitent les apports de plusieurs disciplines, ce que l’on nomme la multidisciplinarité. C’est alors que l’Ergonomie est un domaine de recherches qui s’alimente des nombreuses disciplines variées telles que les mathématiques, la médecine, la psychologie, les neurosciences ou encore l’ingénierie.

L’ensemble de ces apports permettent ainsi d’avoir une vision globale du travail et des individus qui le réalise. Cela va bien entendu au-delà du temps de travail.

Car en effet, rappelons que de façon globale, l’activité de travail se déploie sur une période de 8 heures mais cela s’inscrit dans le cycle de la journée de 24 heures.

Les questions de travail ne peuvent donc pas se regarder seulement au seul temps de travail. Ce qui se vit dans le travail à des effets sur l’ensemble de la vie ; la façon dont l’individu se débrouille dans le monde à l’échelle de sa vie.

Cette vision globale alimentée par l’apport de cette multidisciplinarité offre une perspective infinie des réflexions autour de l’Homme.

Grâce à cela, il est ainsi avéré que l’Ergonomie est un garde-fou pour les hommes car elle contribue de façon significative à :

  • L’amélioration de la santé et sécurité au travail et la qualité de vie au travail.
  • Au développement économique en augmentant la productivité.
  • Au progrès social en définissant les limites physiques, physiologiques de l’opérateur humain et par la suite à permettant d’adapter des normes.
  • Favorise les pratiques participatives des différents corps de métiers, des décisions. Elle est dont un incitateur de dialogue dans l’entreprise.
  • A l’innovation technologie via l’adaptation des outils.


ASTUCES - LE SAVIEZ-VOUS ?


Dans le cadre d’un entretien individuel, savez-vous comment détecter ce qui est informel dans le travail d’un individu ?
Posez-lui simplement la question suivante : « Je ne parviens pas à comprendre comment vous faîtes. Pouvez-vous m’expliquer ? ».

Dès lors, écoutez attentivement. Vous comprendrez quelle(s) tâche(s) au-delà des processus et autres guidelines favorisent ou au contraire pénalisent le travail. Cela vous permettra par la suite de modéliser les différentes tâches d’une action et ainsi d’apporter des solutions d’amélioration.

Ce qui n’est souvent pas écrit dans les différents livrables des entreprises et donc pas partagés au sein des organisations, c’est ce que l’on appelle « l’ingéniosité du travailleur ». Il s’agit en fait de tout ce qu’un individu peut se servir, allant jusqu’à un « n’importe quoi comme outil de travail ». Ces observations sont très souvent là l’origine des grandes évolutions et d’idées novatrices.


AUM WORLD®

Le Monde du Travail Change. La Tendance est au Mouvement. 

 

Sources : 

Produit lié à cet article

AUM WORLD_Bureau Assis Debout Electrique Reglable en Hauteur_Modele ADVANCED_Edition WAVE_Noir_Plateau Bois Clair_Copyrights AUM WORLD SAS
AUM WORLD_Bureau Assis Debout Electrique Reglable en Hauteur_Modele ADVANCED_Edition WAVE_Blanc_Plateau Bois Clair_Copyrights AUM WORLD SAS AUM WORLD_Bureau Assis Debout Electrique Reglable en Hauteur_Modele ADVANCED_Edition WAVE_Blanc_Plateau Bois Clair_Copyrights AUM WORLD SAS AUM WORLD_Bureau Assis Debout Electrique Reglable en Hauteur_Modele ADVANCED_Edition WAVE_Blanc_Plateau Bois Clair_Copyrights AUM WORLD SAS AUM WORLD_Bureau Assis Debout Electrique Reglable en Hauteur_Modele ADVANCED_Edition WAVE_Blanc_Plateau Bois Clair_Copyrights AUM WORLD SAS AUM WORLD_Bureau Assis Debout Electrique Reglable en Hauteur_Modele ADVANCED_Edition WAVE_Blanc_Plateau Bois Clair_Copyrights AUM WORLD SAS AUM WORLD_Bureau Assis Debout Electrique Reglable en Hauteur_Modele ADVANCED_Edition WAVE_Blanc_Plateau Bois Clair_Copyrights AUM WORLD SAS AUM WORLD_Bureau Assis Debout Electrique Reglable en Hauteur_Modele ADVANCED_Edition WAVE_Blanc_Plateau Bois Clair_Copyrights AUM WORLD SAS AUM WORLD_Bureau Assis Debout Electrique Reglable en Hauteur_Modele ADVANCED_Edition WAVE_Blanc_Plateau Bois Clair_Copyrights AUM WORLD SAS AUM WORLD_Bureau Assis Debout Electrique Reglable en Hauteur_Modele ADVANCED_Edition WAVE_Blanc_Plateau Bois Clair_Copyrights AUM WORLD SAS

Bureau Assis Debout Électrique Réglable en Hauteur - ADVANCED - Edition WAVE

Édition WAVE ! Le modèle ADVANCED, produit Best Seller chez AUM WORLD®, marque française créée en 2019 s'habille d'un tout nouveau plateau. D'une forme incurvée pour plus de confort, ses angles sont arrondis et il est doté de deux obturateurs noirs positionnés à droite...

Découvrir

← Article précédent Article suivant →