1ère Marque Française │Livraison Offerte dès 100€ │Paiement en 3 Fois Sans Frais │30 Jours d'Essai avec Retours Gratuits !

Ergonomie Acte 1 – Comment bien régler votre fauteuil de bureau ergonomique ?

Ergonomie Acte 1 – Comment bien régler votre fauteuil de bureau ergonomique ?

Le fauteuil de bureau est un élément clé de la posture de travail. Il existe sur le marché de très nombreux fauteuils de bureau et il est parfois difficile de faire le bon choix.

De nombreux produits sont très beaux et tendance mais ils ne répondent pas toujours aux besoins fonctionnels du corps. Il n’est pas rare de découvrir de nombreuses offres de fauteuils de bureau qualifiés d’ergonomique à moindre coût.

Or, un fauteuil ergonomique est caractérisé par un certain nombre de réglages. En l’absence de ces derniers, il s’agit alors de fauteuils standard qui n’ont pas pour usage une assise prolongée et peuvent même se révéler dangereux, allant jusqu’à occasionner des troubles musculosquelettiques.

1. Les différents types d’assise disponibles

Comme indiqué préalablement, l’assise a un rôle prépondérant dans l’amélioration de la mobilité corporelle et donc de la qualité de vie au travail.

Elle permet notamment d’adopter une attitude active et non passive, en position assise et contribue également à l’éveil de la tonicité musculaire qui est un élément indispensable à l’adoption de la posture adéquate. C’est un aspect majeur de la posture de travail pour lutter contre les méfaits de la sédentarité.

A ce jour, il existe sur le marché différents types d’assise :

  • Le fauteuil de bureau dit ergonomique. Il doit à minima permettre de régler l’assise et le dossier. Sans ces deux réglables, il ne s’agit pas d’un fauteuil de bureau ergonomique.
  • Le tabouret qui est une assise dite « dynamique ». De plus en plus répandu, il permet d’avoir une position dite assise/debout. Il convient comme assise d’appoint mais ne peut être utilisé durant un temps de travail important.
  • Le ballon ergonomique, nommé également siège ballon, siège de Klein ou encore swissball est également une assise dite « dynamique ». C’est un ballon d'exercice qui a ses origines dans le monde du sport et de la rééducation physique. C’est l’assise tendance par excellente car elle offre une réelle liberté de mouvement. Ceci étant, tout comme le tabouret, le ballon ergonomique vient en complément d’un fauteuil de bureau ergonomique et son utilisation doit être réservée pour une durée de 1 à 2 heures par jour.

Tous les fauteuils de bureau ergonomiques ne sont pas totalement modulables. De ce fait, il est préférable d’alterner les positions assises entre un fauteuil et une assise dynamique telle que le tabouret ou le ballon ergonomique.

Bien entendu, la meilleure des combinaisons reste l’alternance des positions debout, assise ergonomique et assise dynamique. Au travers des types d’assise présentés, cette alternance est un ensemble favorisant considérablement le mouvement et donc diminue les effets de la sédentarité.


2. Focus sur le fauteuil ergonomique

Pour commencer, il convient de rappeler ce qu’est un fauteuil de bureau ergonomique pour éviter toute confusion.

D’un point de vue technique, un fauteuil de bureau ergonomique doit comprendre 3 éléments de structure majeurs :

  • Un piètement doté de 4 ou 5 branches qui peut être renforcé par une entretoise. 
  • Une assise avec réglages dont la profondeur est souvent comprise entre 45 et 55 cm.
  • Un dossier avec réglages. Or, si le dossier présente aucun réglable, il ne s’agit pas de fauteuils ergonomiques.

Grâce à ces éléments, les fauteuils de bureau ergonomiques sont composés de certains mécanismes pour effectuer les réglages nécessaires. Il est entendu que les fauteuils de bureau ayant un mécanisme fixe, c’est-à-dire que ne permet aucun mouvement présentent aucun apport ergonomique.

Classés en importance d’apports de bénéfice ergonomique (du moins bénéfique au plus bénéfique), vous trouverez ci-après les mécanismes les plus répandus :

  • Mécanisme à contact permanent : Le dossier est libre et suit de façon continuelle les mouvements du dos. Ainsi, le dos s’appuie constamment contre le dossier.
  • Mécanisme basculant à axe centré : Positionné au centre de l’assise, il permet au fauteuil ergonomique de basculer de l’avant vers l’arrière. L’assise et le dossier basculent en même temps et selon le même angle.
  • Mécanisme basculant à axe décentré : Il permet au fauteuil ergonomique de basculer de l’avant, pour garder les pieds au sol, vers l’arrière. Ce mécanisme peut se bloquer en position de travail. Seul le dossier bascule.
  • Mécanisme asynchrone : Il permet une coordination des mouvements du dossier et de l’assise.
  • Mécanisme synchrone : C’est le mécanisme le plus élaboré. Il permet d’accompagner les mouvements du corps via une coordination de l’assise et du dossier, et ce en fonction de votre poids. La plupart des fauteuils ergonomiques équipés de ce genre de mécanisme ont un système de sécurité anti-retour.

3. Le rôle d’un bon fauteuil de bureau

Lors de l’acquisition d’un poste de travail ou de la réflexion autour de l’amélioration de son poste de travail, l’assise se présente comme le premier équipement à régler.

Il n’est pas rare d’attendre, que ce soit en entreprise ou à domicile, que certains fauteuils de bureau ne sont pas « confortables ». Or, lorsque l’on prend le temps d’y regarder de plus près, on s’aperçoit que la grande majorité des fauteuils de bureau ergonomiques ne sont pas bien réglés, souvent en raison d’absence d’information ou de complexité de mise en œuvre.

Ceci étant, faire l’acquisition d’un fauteuil ergonomique est déjà la marque d’une volonté de préserver sa santé et prévenir des troubles musculosquelettiques. Ainsi, effectuer le bon réglage de son fauteuil de bureau ergonomique est l’étape indispensable pour s’assurer de ses pleins bénéfices pour la santé, et ce, quel que soit le nombre d’heures d’utilisation.

Il est cependant possible qu’un modèle de fauteuil de bureau ergonomique ne permette pas d’effectuer tous les réglages possibles. Cela dépend bien entendu du type de mécanisme dont il est doté, comme expliqué précédemment. Mais il existe de nombreuses astuces pour y palier.

Quel que soit le modèle de fauteuil de bureau ergonomique que vous avez en votre possession ou que vous convoitez, il reste donc primordial d’effectuer au préalable de toute utilisation les réglages nécessaires pour que votre fauteuil de bureau ergonomique soit réglé pour votre confort et adapté à votre morphologie. Ainsi, vous vous assurez de la relation optimale qu’il existe entre votre corps et votre équipement ; c’est l’objectif majeur de l’ergonomie. Autre point primordial à prendre en compte et souvent négligé, c’est qu’il faut vous assurez que votre fauteuil de bureau ergonomique soit en parfait état. En effet, s’il est cassé à certains endroits, vous devez le changer rapidement car il vous occasionnera des troubles musculosquelettiques. Il vaut ainsi mieux adopter une approche préventive plutôt que vous soyez confronté à des actions curatives.

L’usage d’un fauteuil de bureau ergonomique a pour objectif de faire en sorte que votre corps soit bien soutenu et rencontre aucune tension, tant musculaire que squelettique. En d’autres termes, vous devez prendre le temps de vous assurer que votre corps soit dans un état de tension musculaire neutre et votre squelette ne doit pas avoir de torsion squelettique particulière. C’est ainsi que vous préviendrez les troubles musculosquelettiques.

Bien entendu, quel que soit le fauteuil de bureau ergonomique de votre choix, cela n’exclue pas le fait qu’il soit indispensable de bouger régulièrement tout au long de la journée de travail, que ce soit en étant debout et en étant assis. Le secret d’une bonne santé lors de séances de travail réside bien dans le mouvement.

 

4. Comment ajuster la hauteur de votre fauteuil de bureau ergonomique ?

C’est la première fonctionnalité d’un fauteuil de bureau ergonomique. Pour ajuster convenablement la hauteur de votre fauteuil, vous devez avoir les deux pieds à plat et posés sur le sol. En aucun cas, vous devez être sur la pointe des pieds ; vos talons doivent être posés fermement sur le sol.

Dans le cas où vous portez des talons hauts, vous devez tenir compte de l’ajout des centimètres induits par les chaussures afin d’adapter la hauteur. Ainsi, vous devez surélever votre assise. Il est entendu que les talons hauts demeurent un problème connu et reconnu par le corps médical. Ainsi, il est plus que conseiller de ne pas mettre de talons hauts ; réservez les pour de belles occasions festives.

Dès lors que la bonne hauteur est atteinte, votre torse et vos cuisses doivent être positionné en angle de 90 à 110 degrés maximum.

Si vous êtes équipé d’un bureau Assis Debout, c’est-à-dire un bureau réglable en hauteur, vous aurez la possibilité de définir la position assise idéale à votre morphologie, tout en conservant les préconisations en termes d’angle des genoux et de pieds au sol.

Astuce : Pour régler la hauteur de l’assise de votre fauteuil ergonomique, il faut que vous soyez en position debout. L’assise de votre fauteuil de bureau ergonomique se doit d’être juste en dessous de vos genoux.

En complément, une fois que la hauteur de l’assise est idéalement définie pour votre morphologie, vous devez garder à l’esprit qu’il faut être assis de façon droite et stable sur votre assise. A ce titre, il doit y avoir quelques centimes de distance entre l’assise et vos genoux ; ces derniers ne doivent pas être collés. C’est ce qui permet d’assurer la circulation sanguine dans vos jambes pour éviter le symptôme des « jambes lourdes ».


5. Comment régler la hauteur du dossier de votre fauteuil de bureau ergonomique ?

Un vrai fauteuil de bureau ergonomique doit comprendre des réglages au niveau du dossier. C’est indispensable. Dans le cas contraire, ce n’est pas un fauteuil ergonomique.

Pour être confortablement installé, vous devez être complément engagé dans votre fauteuil de bureau ergonomique, c’est-à-dire que votre dos et votre dossier doivent être en contact permanent l’un de l’autre.

Dès que vous êtes bien engagé, le dossier de votre fauteuil de bureau ergonomique doit suivre votre courbe lombaire.

Pour régler le dossier, les modèles de fauteuil de bureau ergonomique présentent tous un élément que l’on nomme « molette ». Elle a pour fonction de définir la hauteur du dossier, et de la modifier facilement.

En complément, pour les fauteuils de bureau ergonomiques les plus avancés techniquement, il existe également un réglable qui adapte le dossier à votre cambrure. C’est ce que l’on appelle le réglable des « lombaires ». Ce réglable se présente souvent sous la forme d’une poignée située à l’arrière du dossier et permet de « gonfler » plus ou moins le dossier afin qu’il épouse parfaitement votre cambrure.


6. Comment régler les accoudoirs de votre fauteuil de bureau ergonomique ?

Tous les fauteuils de bureau ergonomiques ne présentent pas systématiquement des accoudoirs.

Certaines personnes pensent en effet que les accoudoirs ne sont pas nécessaires et qu’ils bloquent la proximité avec le bureau. C’est souvent le cas de figure où les accoudoirs percutent le plateau du bureau, et ce au risque d’endommager ce dernier.

Pourtant, les accoudoirs ont la fonctionnalité de reposer les membres supérieurs et à ce titre, leur réglage reste primordial pour être totalement confortable.

Car les accoudoirs offrent un réel bénéfice en permettant d’éviter toute tension musculaire et squelettique au niveau des épaules, des coudes et du cou. A ce titre, la position la plus adaptée est celle où vos coudes sont dans un angle de flexion entre 0 et 10 degrés maximum, tout comme vos épaules.

 

7. Comment régler le mécanisme d’inclinaison de votre fauteuil de bureau ergonomique ?

L’idéal est de pouvoir basculer l’assise en avant. C’est ce que l’on appelle un mécanisme d’inclinaison qui permet d’avoir la fameuse « assise négative ». Il s’agit d’avoir le devant de l’assise qui baisse de 6 degrés environ. Ainsi, en étant légèrement incliné via l’assise, l’ensemble de votre dos se redresse naturellement.

De plus, le mécanisme d’inclinaison permet de changer la position d’assise au fil des activités réalisées comme par exemple si vous pratiquez une activité de saisie, il convient d’avoir une inclinaison plus prononcée que si vous pratiquez une activité utilisant uniquement la souris de votre ordinateur, et par la même vous pouvez adopter la position neutre.


Conclusion

Le plus important à retenir, c’est d’une part qu’il ne faut pas confondre chaise et fauteuil de bureau ergonomique.

La plupart des assises disponibles sur le marché n’a pas de fonctions ergonomiques. Un vrai fauteuil de bureau ergonomique comprend des réglages. En faisant l’économie d’un fauteuil non ergonomique ou en privilégiant un esthétisme non fonctionnel, vous prenez le risque de dégrader votre santé sur du long terme via notamment l’apparition de troubles musculosquelettiques. La prévention vaut toujours mieux que le curatif.

D’autre part, les étapes de réglage sont malheureusement trop souvent négligées alors qu’elles sont primordiales. Nous estimons que 90% des personnes qui se plaignent d’un inconfort sur leur fauteuil de bureau ergonomique ou qui constatent l’apparition de troubles musculosquelettique, n’ont tout simplement pas effectué les réglages nécessaires.

 

 

AUM WORLD®

Le Monde du Travail Change. La Tendance est au Mouvement. 

Produit lié à cet article

Le fauteuil de bureau est un élément clé de la posture de travail. Il existe sur le marché de très nombreux fauteuils de bureau et il est parfois difficile de faire le bon choix. De...

Liquid error (product-form-bottom line 13): product form must be given a product
Découvrir

Ces produits pourraient également vous intéresser !

← Article précédent Article suivant →