1ère Marque Française │Livraison Offerte dès 100€ │Paiement en 3 Fois Sans Frais │30 Jours d'Essai avec Retours Gratuits !

Déconfinement : Mal de dos et Prise de poids ? Un médecin répond.

Déconfinement : Mal de dos et Prise de poids ? Un médecin répond.

Le Docteur Aurore GEORGE exerce la profession de Médecine Physique et Réadaptation (MPR) au Centre Hospitalier Emile Durkheim à Épinal (88). Elle est également titulaire d'un DU en ostéopathie et d’une capacité en médecine du sport.

Après 2 mois et 25 jours de confinement, le Docteur Aurore GEORGE nous apporte son témoignage durant cette période et nous parle du mal de dos et de la prise de poids, deux conséquences majeures de la sédentarité.


1. Qu'est-ce qu'un médecin en Médecine Physique et Réadaptation (MPR) ? Quel est son rôle ?

Un médecin MPR est un médecin qui réalise un bilan diagnostique et évalue les déficiences spécifiques, les limitations d'activité et les handicaps en résultant. Il prend en compte le patient dans sa globalité.


2. Durant la période de confinement, vous avez continué à exercer. Quelle a été l'ambiance au sein du Centre Hospitalier ?

La seule activité maintenue a été l'hospitalisation et seules quelques consultations urgentes ont été dispensées.

Les consultations urgentes sont la mise en place de corsets pour des fractures vertébrales, ou le suivi ré-éducatif des patients ayant des lésions de main importantes avec atteinte des tendons et risquant d'importantes répercussions fonctionnelles si elles ne sont pas prises en charge.

Elles ont nécessité des conditions d'hygiène très strictes, allongeant ainsi considérablement la prise en charge : pas d'attente dans les salles d'attente (distanciation sociale oblige) et désinfection systématique de l’ensemble du matériel utilisé entre chaque consultation.

La reprise d’activité va prendre du temps avec la validation de chaque parcours patient et l’application des gestes barrières qui sont déjà largement respectés en temps normal dans les hôpitaux mais qui doivent être renforcés et irréprochables.


3. Vous êtes souvent confrontée à des patients qui souffrent du mal de dos. Quelles sont les principales causes du mal de dos ? 

Bien sûr, il s'agit d'un mal très répandu. C'est la première maladie responsable d'années de vie en situation de handicap.

Je n'évoquerai ici que ce qui est appelé la « lombalgie commune », c'est-à-dire la douleur du bas du dos qui n'est pas en rapport avec une maladie grave (cancer, infection, maladie inflammatoire…).

Il s'agit d'un symptôme qui concerne tout âge de la vie. Lorsque cette douleur persiste (plus de 6 mois), on dit qu'elle est chronique et elle peut avoir des répercussions importantes : physiques (raideur, déconditionnement), psychologiques (peur, évitement), professionnelles et sociales (isolement social, absentéisme, conséquences financières…).

La principale cause est la sédentarité avec prise de poids, atrophie des muscles dorsaux et abdominaux qui sont des muscles de maintien.


4. Le corps médical, relayé par la presse, déconseille fortement la prise d'anti-inflammatoires durant l'épidémie de COVID-19. Que préconisez-vous aux patients qui habituellement en prennent pour soulager leurs douleurs et notamment celles liées au mal de dos ?

Des antalgiques classiques tels que le paracétamol peuvent soulager. Le mieux dans la situation actuelle est tout de même de prendre avis auprès de son médecin traitant.

Des moyens physiques peuvent également être proposé avec réalisation d'exercices et d'activité physique. Le port d’une ceinture lombaire peut apporter un soulagement.

Nous pouvons proposer un bilan ostéopathique à la recherche de blocages ou de dérangements qui peuvent être traités par thérapie manuelle. Des séances de kinésithérapie peuvent être indiquées dans certains cas par votre médecin.

De nombreuses applications se sont développées et proposent des exercices à réaliser en cas de lombalgies et peuvent réellement apporté un bénéfice, surtout en relais d'une prise en charge par un kinésithérapeute.


5. Avant le confinement, on parlait de 8% à 17% des salariés en télétravail. Depuis, le chiffre aurait explosé à 40% et se maintient fortement depuis le déconfinement. Cela occasionne un niveau de sédentarité encore très élevé. Comment peut-on éviter le mal de dos sans faire usage d’une solution médicamenteuse ? 

La sédentarité est en effet une cause d'aggravation des douleurs de dos.

Il est primordial d'éviter de rester dans la même position de façon prolongée. Il faut par exemple faire des pauses régulièrement en se levant ou travailler debout sur des espaces en hauteur.

Une évaluation de l'espace de travail, notamment la hauteur de l'écran, de la chaise, de la table pourrait être intéressante afin de diminuer les contraintes qui s'accumulent sur une journée. Elle correspond à l'ergonomie du poste de travail.


6. Une récente étude de Santé publique France a annoncé que les Français ont pris en moyenne 2,5 kg durant la période de confinement. Existe-t-il un risque pour la santé ?

Durant cette période, l’absence d’activité physique et les changements d’habitudes de consommation, comme par exemple le grignotage qui trouve ses origines dans l’ennui et le stress, ont favorisé la prise de poids.

Le déconfinement appelle à la prudence. Il faudra être plus vigilant lors de la reprise de l'activité physique qui doit se faire progressivement. La prise de poids associée au déconditionnement musculaire augmente le risque de blessures.

De plus, les clubs sportifs et les salles de sport ont fermé et il faut maintenant changer les habitudes sportives en favorisant les sports individuels dans un premier temps du fait du contexte sanitaire.

 

 

SITTING IS THE NEW SMOKING

AUM WORLD, Je Change Mon Bureau.

Produit lié à cet article

AUMWORLD__BureauAssisDeboutElectriqueReglableenHauteur_ModeleADVANCED_Blanc_CopyrightsAUM WORLD SAS
AUMWORLD__BureauAssisDeboutElectriqueReglableenHauteur_ModeleADVANCED_Noir_CopyrightsAUMWORLDSAS AUMWORLD__BureauAssisDeboutElectriqueReglableenHauteur_ModeleADVANCED_Noir_CopyrightsAUMWORLDSAS AUMWORLD__BureauAssisDeboutElectriqueReglableenHauteur_ModeleADVANCED_Noir_CopyrightsAUMWORLDSAS

Piètement Bureau Assis Debout Électrique Réglable en Hauteur - ADVANCED

Le Docteur Aurore GEORGE exerce la profession de Médecine Physique et Réadaptation (MPR) au Centre Hospitalier Emile Durkheim à Épinal (88). Elle est également titulaire d'un DU en ostéopathie et d’une capacité en médecine du sport. Après 2 mois et 25...

Découvrir

Ces produits pourraient également vous intéresser !

← Article précédent Article suivant →